À la une

A Belgrade, l'association InfoPark met à disposition des migrants des ordinateurs.  Crédit : Julia Dumont
Des tentes installées dans le 15e arrondissement de Paris. Crédit : Association Aurore/InfoMigrants
REUTERS/Yannis Behrakis | Un navire des garde-côtes libyens, lors de la confrontation avec le bateau de l'ONG Proactiva Open Arms, au large de la Libye le 15 août 2017.

Grand angle

A Krnjaca, comme dans les autres centre d'accueil de Serbie, la majorité des migrants attendent de pouvoir franchir la frontière vers la Hongrie. Crédit : Julia Dumont.
Karim, 29 ans, est la première personne à avoir obtenu l'asile en Serbie en 2017. Crédit : Julia Dumont.
A leur arrivée en Guinée, les migrants rapatriés sont pris en charge par l'OIM / Lucas Chandellier, OIM

Actualités

Crédit : Reuters
Capture d'écran du compte twitter Proactiva Open Arms. On y voit la vedette blanche des garde-côtes libyens frôler le Golfo Azzurro.
Les migrants de Calais commencent à arriver dans les CAES ouverts par le gouvernement dans le Nord. Crédit : Reuters

Comprendre l'Europe

Le centre humanitaire de la Chapelle à Paris où sont acheminées et réparties toutes les demandes d'hébergement. Crédit : Mehdi Chebil
Un migrant et des policiers devant le centre de La Chapelle, à Paris, le 7 juillet 2017. Crédit : Reuters
Capture d'écran Twitter