charlotte oberti

Le bateau transportant 483 migrants arrive aux abords de la Crète. Crédit : AP/picture-alliance
 Le récépissé d'un demandeur d’asile gambien, attestant qu'il a été accepté en Allemagne dans le cadre du mécanisme de répartition européen (image d'illustration). Crédit : DR
Le navire Humanity 1 dans le port de Catane, en Sicile, le 7 novembre 2022. Crédit : Reuters
Dans le centre de Manston, au Royaume-Uni, les exilés disent se sentir comme en prison. Crédit : Gareth Fuller, picture alliance, empics /
Des heurts entre deux groupes de nationalités différentes ont éclaté, vendredi 28 octobre 2022, dans le centre pour demandeurs d'asile de Pournara, à Chypre. Crédit : Capture d'écran / DR
Domenico Lucano dans son village de Riace, en septembre 2022. Crédit : InfoMigrants
Pendant quatre mois, Yolanda a été réduite à l'état d'esclave sexuelle en Libye. Crédit : InfoMigrants / Studio graphique FMM
À seulement 27 ans, Yolanda a connu un passé de femme de jihadiste au Cameroun puis d'esclave sexuelle en Libye. Crédit : InfoMigrants / Studio graphique FMM
Un bateau de migrants s'approchent des côtes du Kent, au Royaume-Uni,  le 4 août 2021. Crédit : Reuters
Mahmoud Ahmad Saad, un Egyptien de 39 ans, a survécu à une traversée de cinq jours en mer. Crédit : InfoMigrants
Amal Ahmad Okla, une Syrienne de 43 ans, est arrivée en 2016 à Camini. Crédit : InfoMigrants
Dans le port de Crotone, une cinquantaine de bateaux, utilisés par des migrants pour rejoindre l'Italie, sont gardés. Crédit : InfoMigrants