france 24

Giorgia Meloni à Rome le 26 septembre 2022. Crédit : Guglielmo Mangiapane, Reuters
© Croissant-Rouge syrien, AFP | Des sauveteurs transportent le corps d'une victime, le 23 septembre 2022, dans la ville portuaire de Tartous, dans l'ouest de la Syrie, après le naufrage d'un bateau de migrants au large des côtes syriennes.
En Tunisie, la migration devient un projet familial
Calais : des migrants prêts à tout pour rejoindre l'Angleterre
Des réfugiées racontent l'enfer vécu dans des camps de détention en Libye
Belgique : un système d'accueil des mineurs étrangers saturé et défaillant
Royaume-Uni : la crainte d’un migrant LGBT+ d'être déporté au Rwanda
Nadia Hathroubi-Safsaf : les mineurs non accompagnés "sont des enfants avant d’être des migrants"
Migrants en France : l'avenir en suspens des mineurs étrangers isolés
Des Ukrainiens et des résidents étrangers attendent des trains à la gare de Lviv pour fuir l'Ukraine, le 28 février 2022. Quelques semaines plus tard, des étudiants étrangers rencontrent des difficultés administratives pour pouvoir poursuivre leurs études et leur vie en France. Crédit : AP
Une ambulance à l’entrée du port de Tripoli, suite au naufrage d’un bateau au large de cette ville du nord du Liban,  le 23 avril 2022. Crédit : Reuters
Guerre en Ukraine : au coeur d'un centre d'hébergement de réfugiés en Pologne