julia dumont

Image d'archive d'un centre de détention en Libye, en septembre 2017. Crédit : Reuters
Jeudi 15 novembre, 79 personnes se trouvaient toujours à bord du Nivin et refusaient de sortir du navire. Crédit : DR
Parmi les migrants détenus en Libye, nombreuses sont les personnes originaires d'Érythrée. Crédit : Reuters
Les migrants enfermés dans des centres de détention en Libye disent manquer de nourriture et d'eau. De nombreuses personnes sont également malades de la tuberculose. Crédit : Reuters
Des milliers de migrants se trouvent dans des centres de détention en Libye. Crédit : Reuters
Des migrants en Libye. Crédit : Reuters
Une jeune Syrienne photographiée dans un camp de réfugiés de la province d'Idlib le 11 septembre 2018. Crédit : REUTERS/ Khalil Ashawi
En raison de la reprise des combats entre milices à Tripoli, le HCR n'a pas pu organiser d'évacuations de migrants entre juin et début octobre 2018. Crédit : Reuters
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a été réélu en avril 2018 en faisant campagne contre les migrants. Crédit : REUTERS/Axel Schmidt/File Photo
Depuis ses premières missions au-dessus de la Méditerranée, l'association Pilotes volontaires a repéré plus d'une vingtaine d'embarcations en détresse. Crédit : Pilotes volontaires
Des enfants afghans, arrivés à Paris il y a un peu plus de trois semaines, regardent une toxicomane près du point de distribution de nourriture porte de la Chapelle. Les enfants (de gauche à droite) : Sana et son frère jumeau Mortaza, âgés de 4 ans, et leur petit frère Amir, 3 ans. Ils sont accompagnés seulement de leur mère et de leur grande sœur. Crédit : Mehdi Chebil
Des migrantes, porte de la Chapelle, à Paris. Crédit : Mehdi Chebil.