la redaction

©Abdullah DOMA/AFP | Des migrants dans un centre de détention, en Libye avant d'être rapatriés dans leur pays, le 2 décembre 2017.
REUTERS/Olivier Hoslet/Pool | (Photo d'illustration) Le président du Conseil italien Paolo Gentiloni, lors d'une réunion à Bruxelles le 14 décembre 2017.
Image d'archives dans le quartier de la Chapelle, en juillet 2017. Crédit : Mehdi Chebil
Paolo Gentiloni, chef du gouvernement italien. Crédit : REUTERS/Remo Casilli
Image d'archives de migrants à Calais, août 2017. Crédit : Reuters
REUTERS/Hani Amara | Des garde-côtes libyens sur une base navale à Tripoli, après avoir secouru des migrants, le 24 novembre 2017 (image d'illustration).
Florian Gaertner/Photothek via Getty Images | Jeunes migrants illégaux enfermés dans un centre de détention à Tripoli, juin 2017 (photo d'illustration).
Image d'illustration de migrants rapatriés de Libye, le 5 décembre 2017. Crédit : Reuters
Media office of the Libyan Navy /Handout via REUTERS | Des migrants sauvés par les garde-côtes libyens, le 24 novembre 2017.
Image d'archives de migrants à Calais qui attendent les distributions de nourriture, en août 2017. Crédit : Reuters
Photos d'archive du campus de l'Université Grenoble-Alpes. Crédit : Guilhem Vellut, Flickr Creative Commons
Photo d'archive à Calais. crédit : Mehdi Chebil