rfi

Giovanni Isolino / AFP | Le corps d'un migrant mort en Méditerranée est évacué du navire de l'ONG allemande Sea Watch 3, le 8 novembre 2017.
REUTERS/Ahmed Jadallah | Des migrants sur une base navale de Tripoli après avoir été secouru en mer par la marine libyenne, le 4 novembre 2017 (image d'illustration).
RFI / François-Damien Bourgery | Une banderole en soutien aux réfugiés finit de sécher rue Tsamadou, à Athènes, en 2016. (Photo d'illustration)
Photo: Reuters/Stringer | Des soldats patrouillent dans les rues de Bamenda, dans le Cameroun anglophone, en décembre 2016.
REUTERS/Costas Baltas | Des migrants dans un camp improvisé sur l'île de Samos, en Grèce, le 20 octobre 2017.
AFP PHOTO/PHILIPPE DESMAZES | Le camp de réfugiés, situé aux portes de Baga Sola, au Tchad.
Photo : Str /AFP | Le désert de Tamanrasset, au sud de l'Algérie, région frontalière avec le Niger et le Mali
AFP/STR | Des migrants qui se trouvaient dans le désert secourus par les autorités nigériennes et ramenés à Arlit (photo d'illustration / archives).
REUTERS/Jon Nazca | Dans le port espagnol de Malaga, des sauveteurs aident des migrants arrivés en bateau par la mer Méditerranée, le 19 octobre 2017.
Petros Tsakmakis/Intimenews via REUTERS | En janvier dernier, réfugiés et migrants dormaient encore dans ces petites tentes sous la neige dans le camp de Moria sur l'île grecque de Lesbos (photo prise le 10 janvier 2017).
AFP/Aris Messinis | Réfugié en partance pour la France dans le cadre du programme de relocalisation européen, aéroport international d'Athènes, le 18 octobre 2017: le ministre grec des Migrations a souhaité que le programme soit prolongé notamment pour les enfants.
AFP PHOTO / ALIX RIJCKAER | Une annexe du tribunal de Bobigny à Roissy.