Côte d’Ivoire

REUTERS/Guglielmo Mangiapane | Des migrants secourus par l'Aquarius des ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, le 10 août 2018, au large de la Libye.
Captures d'écran d'une vidéo prise le 28 août 2018, à Najemata au nord de Tunis. Sur la vidéo, des Ivoiriens essayent de se protéger face aux agressions dont ils ont été les victimes.
Meite, un jeune Ivoirien, est arrivé en France en juillet 2018. Crédit : InfoMigrants
©Abdullah DOMA/AFP | Des migrants dans un centre de détention, en Libye avant d'être rapatriés dans leur pays, le 2 décembre 2017.
Une femme migrante et son bébé en Libye (image d'archive). Crédit : Reuters
Depuis le début de l’année, les autorités algériennes ont expulsé plusieurs centaines de migrants subsahariens à ses frontières sud.
Des Ivoiriens rapatriés dans leur pays d'origine par l'OIM. Crédit : Reuters
RFI/Claire Bargelès | Une campagne de lutte du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR) contre l'apatridie (image d'illustration)
Image d'archives de migrants arrivés en Espagne. Crédit : Reuters
En Côte d'Ivoire, la législation sur l'homosexualité est floue et laisse la place aux discriminations
Le téléphone portable : une clef essentielle à la survie du migrant
Florian Gaertner/Photothek via Getty Images | Jeunes migrants illégaux enfermés dans un centre de détention à Tripoli, juin 2017 (photo d'illustration).