Cameroun

Marcos Moreno, AFP | Un bateau de migrants dérivant sur la Méditerranée, le 8 septembre 2018.
REUTERS/Jon Nazca | Des migrants en provenance du Maroc traversent le détroit de Gibraltar vers Tarifa en Espagne, le 27 juillet 2018.
Reinnier KAZE / AFP | Réfugiés nigérians du camp de Minawao au Cameroun qui ont fui leur pays pour échapper aux exactions de Boko Haram (photo d'archives).
©Abdullah DOMA/AFP | Des migrants dans un centre de détention, en Libye avant d'être rapatriés dans leur pays, le 2 décembre 2017.
Albert est arrivé illégalement en Espagne à la fin des années. Il est aujourd'hui naturalisé espagnol et est parfaitement intégré dans le pays. Crédit : Boualem Rhoubachi
Environ 200 jeunes étaient présents pour la réunion éducative organisée à Yaoundé le 25 avril 2018. Crédit : Adrienne Surprenant/ Collectif Item
Philippe Nkouaya (en pantalon rouge) a étudié en master en France avant de rentrer au Cameroun monter son entreprise PhilJohn Technologies. Crédit : Julia Dumont
Après des études de droit en France, Patrick Djampa est rentré au Cameroun et s'est lancé dans la culture d'ananas. Crédit : Adrienne Surprenant/ Collectif Item
Albert tient une quincaillerie à Yaoundé. Après sept ans en exil, il est rentré au Cameroun avec l'aide de l'OIM. Crédit : Adrienne Surprenant/ Collectif Item
Jean-Fandrick (au centre) a retrouvé sa famille à Yaoundé après 9 mois passés en Libye. Crédit : Adrienne Surprenant/ Collectif Item
Des migrantes rapatriées de Libye par l'OIM. Crédit : Reuters
Jacky Moiffo cherche son petit frère, réduit en esclavage en Libye.