Guinée

Les migrants sont abandonnés dans le désert du Sahara par les autorités algériennes. Crédit : Sylla Ibrahima Sory
JEFF PACHOUD / AFP | Un centre de rétention près de l'aéroport de Lyon. (Image d'illustration)
Des migrants rescapés des prisons clandestines de Bani Walid. Un passeur compte ses billets. Un ticket de bus utilisé par notre Observateur.
Deux migrants ravitaillés par l'association Al-Salam qui leur vient en aide à Bani Walid, où notre Observateur a été détenu et témoin de tortures et d'esclavagisme.
Bob Barry (au milieu), le présentateur du débat, entouré de ses invités.
Barry Thierno / DW
Amadou Toure dans son bureau
Reuters/Stefano Rellandini | Des centaines de migrants tentent la traversée de la Méditerranée, chaque jour.
A leur arrivée en Guinée, les migrants rapatriés sont pris en charge par l'OIM / Lucas Chandellier, OIM
REUTERS/Ismail Zitouny | Tripoli, dans les bureaux de l'Autorité de lutte contre l'immigration illégale, le 21 mai 2017.