Maroc

Un médecin de l'association Les mains solidaires ausculte une migrante. Crédit : Les mains solidaires
© RFI/Anne-Cécile Bras | Climate Chance, 2017, Agadir (Maroc).
Melillense/wikimedia.org | L'enclave de Melilla en Espagne.
Maria Guerra et Alain Gomez, deux compagnons d'Emmaüs, ont déjà traversé le détroit de Gibraltar à la nage et en kayak en août 2015. Crédits : emmaus-france.org
De plus en plus de personnes tentent d'atteindre l'Espagne par bateau depuis le Maroc et l'Algérie. Crédit : Reuters
Des candidats à la migration au port de Tarifa, le 24 juin 2017. Crédit : AFP
Le repas de l'iftar partagé dans les locaux de l'association "Les mains solidaires", au Maroc. Crédit : Les Mains solidaires
HO / Guardia Civil / AFP | Deux migrants découverts par la Guardia Civil cachés dans une voiture qui a forcé le passage à la frontière entre le Maroc et l'enclave espagnole de Melilla, le 17 juin 2017.
Le Dr Marsou, médecin marocaine consacre ses journées à soigner des migrants d'Afrique subsaharienne. DR.
Manifestation à Al Hoceima la semaine dernière. Crédit : Reuters
C'est dans cette région inhospitalière de Béchar, à la frontière entre le Maroc et l'Algérie que les réfugiés syriens sont bloqués. Parmi eux, des enfants (photo d'illustration).
Nasser Zafzafi accordant une interview à l'AFP, le 28 avril 2017 à Al-Hoceïma. Crédit : AFP