Niger

À Agadez, au Niger, la survie de migrants dans des "ghettos" en plein désert
Chérubin montre le document attestant de sa demande d'asile déposée au bureau d'Alger du HCR. Crédit: Mehdi Chebil
Burlaye, son épouse Kratoum, et leurs deux enfants Aminata (à gauche) et Maryam photographiés à Assamaka le 11 novembre 2022. Crédit : Mehdi Chebil
Une Malienne refoulée d'Algérie attend à un point d'eau à proximité du camp de transit d'Assamaka, dans le nord du Niger. Crédit : Mehdi Chebil
Près de 3 000 migrants refoulés par l'Algérie sont actuellement bloqués à Assamaka, dans le nord du Niger. Crédit : Mehdi Chebil
Manifestation de Sénégalais à Agadez, au Niger, pour dénoncer les conditions d'attente des retours volontaires, organisés par l'OIM. Septembre 2022. Crédits : Infomigrants
Des migrants à la frontière entre le Niger et l'ALgérie, près d'Assamaka (image d'illustration). Crédit : AP
L'OIM a annoncé, jeudi 14 juillet 2022, avoir secouru 44 migrants ouest-africains dans le désert, au nord-ouest du Niger. Crédit : OIM
Un groupe de migrants LGBT originaires de différents pays africains devant le bureau du HCR à Niamey, au Niger, le 22 août 2022. Crédit : DR
L'OIM a annoncé, le 14 juillet 2022, avoir secouru 44 migrants ouest-africains dans le désert, au nord-ouest du Niger. Crédit : OIM.
Le centre de transit a été inauguré le 19 août 2022. Crédit : OIM Niger
Cela fait près d'un an que de nombreux demandeurs d'asile sont forcés d'attendre sur le trottoir du Petit-Château, unique centre d'enregistrement de Belgique. Crédit : Médecins du monde Belgique/capture d'écran