Serbie

Cet homme et d’autres réfugiés accusent la police croate de les avoir maltraités. Crédit: DW/A.Kamber (archives InfoMigrants, août 2018).
REUTERS/Djordje Kojadinovic | Une petite fille transporte de la nourriture dans le camp pour réfugiés et migrants de Krnjaca, en Serbie, le 16 janvier 2018.
De nombreux migrants désireux de rejoindre l'ouest de l'Europe sont bloqués en Serbie dans des conditions épouvantables. Crédit : Reuters
À Sid, en Serbie, de nombreux migrants attendent de pouvoir passer la frontière croate. Crédit : Reuters
© OLIVER BUNIC/AFP | La jeune Zainab Ali, 8 ans vient d'Afghanistan, elle a pu faire sa rentrée scolaire dans une école de Belgrade, le 7 septembre 2017.
La frontière serbo-hongroise est protégée avec des grillages. Crédit : Ansa
Pendant quelques heures, les migrants peuvent se détendre et penser à autre chose qu'à leur situation difficile. Crédit : Julia Dumont.
A Belgrade, l'association InfoPark met à disposition des migrants des ordinateurs.  Crédit : Julia Dumont
A Krnjaca, comme dans les autres centre d'accueil de Serbie, la majorité des migrants attendent de pouvoir franchir la frontière vers la Hongrie. Crédit : Julia Dumont.
Karim, 29 ans, est la première personne à avoir obtenu l'asile en Serbie en 2017. Crédit : Julia Dumont.
Khatear et sa fille Yalta, née en exil le 14 juillet. Crédit : Julia Dumont.
Capture