REUTERS/Guglielmo Mangiapane | Des migrants secourus par l'Aquarius des ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, le 10 août 2018, au large de la Libye.
REUTERS/Guglielmo Mangiapane | Des migrants secourus par l'Aquarius des ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, le 10 août 2018, au large de la Libye.

Près de 1 000 morts et disparus depuis le début de l'année 2018, 15 000 depuis 2014. La question des migrants, avec ses images insoutenables d'hommes, de femmes et d'enfants de tout âge dans des embarcations de fortune en Méditerranée, de corps sans vie pêchés en mer, de bateaux errants rejetés par les pays européens, est devenue l'un des principaux sujets de l'actualité internationale. Mais que font les nations africaines face à cette recrudescence des départs de leur population ? Et l'Union africaine ? Quelles solutions apporter à cette crise ?


Avec :

- Luc Gnacadja, président du Think-Tank GPS Development, ancien ministre de l'Environnement, de l’Habitat et de l'Urbanisme du Bénin

- Issiaka Konaté, directeur général des Ivoiriens de l'extérieur

- Mahamoudou Dicko, président de l’Association d'aide aux migrants Direy Ben, à Gao

- Jean-Marc, jeune migrant ivoirien.

Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi