Près d'une vingtaine de migrants secourus en mer par l'Aquarius sont arrivés en France où ils vont obtenir le statut de réfugié. Crédits photos : Ofii/Twitter
Près d'une vingtaine de migrants secourus en mer par l'Aquarius sont arrivés en France où ils vont obtenir le statut de réfugié. Crédits photos : Ofii/Twitter

Dix-sept des 58 migrants secourus par le navire humanitaire Aquarius fin septembre sont arrivés en France, conformément à un accord de répartition trouvé entre plusieurs pays européens. Ils sont attendus dans plusieurs centres d’hébergement en Bourgogne et dans le Grand Est.

Dix-sept des 58 migrants secourus fin septembre par le navire humanitaire Aquarius ont été accueillis par des agents de l’Ofii (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration), à 9h20 ce mardi 9 octobre à l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle au nord de Paris.

Malgré la fatigue, "ils sont très contents et soulagés d’être ici", commente Didier Leschi, le directeur général de l’Ofii, joint par InfoMigrants. Les 17 migrants sont arrivés de Malte, où l’Aquarius avait finalement pu accoster après une semaine d'attente au large de la petite île méditerranéenne.

Les 58 rescapés ont été répartis avec trois autres pays européens : l’Allemagne, l’Espagne et le Portugal.

>> À (re)lire sur InfoMigrants : Les 58 migrants de l'Aquarius ont débarqué à Malte

Le groupe arrivé mardi à Paris est composé de 11 Libyens (soit trois familles), quatre Pakistanais, un Soudanais et un Ivoirien. Parmi eux, quatre enfants. Ces migrants avaient été préalablement entendus à Malte par une équipe de l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et des apatrides) afin de s’assurer qu’ils rentraient bien dans les critères de l’asile.

Statut de réfugié octroyé “dans le mois”

Entourés d'agents de l’Ofii, les rescapés doivent arriver dans la journée dans le Cada (centre d'accueil pour demandeurs d'asile) qui leur a été attribué “en fonction des places disponibles et des compositions familiales”, précise Didier Leschi. Ils ont été répartis entre l'Aube, la Haute-Marne, les Vosges et l'Yonne, a indiqué à la Direction générale des étrangers en France (DGEF) qui organisait le retour.

“Ils vont désormais être orientés vers le guichet unique [afin de déposer leur demande d’asile]. Ils devraient obtenir leur statut de réfugié très rapidement, sûrement dans le mois, puisque l’Ofpra a pré-statué sur leur cas à Malte”, explique Didier Leschi.

Il s’agit de “la sixième opération du genre depuis le début de l’été”, souligne ce dernier. Au total, près de 280 migrants sont arrivés en France depuis que le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a fermé les ports de la péninsule aux navires humanitaires.

Samedi, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées en France et à travers l’Europe pour dénoncer la crise politique qui gène le travail des navires de sauvetage des migrants. Privé d’immatriculation depuis que le Panama lui a retiré son pavillon sous pression de l’Italie, l’Aquarius a regagné Marseille pour une durée indéterminée afin de régulariser sa situation administrative.

Il y a actuellement deux navires humanitaires, l’Astral et le Mare Jonio, qui sillonnent la Méditerranée centrale pour porter secours aux migrants en détresse.

>> À (re)lire sur InfoMigrants : Un nouveau bateau humanitaire italien, le Mare Jonio, va patrouiller au large de la Libye

 

Et aussi