Crédit : RFI
Crédit : RFI

Le duel au sommet entre l’Egypte, vainqueur à sept reprises de la CAN, et le Ghana, qui a remporté quatre Coupes, a tourné à l’avantage des Egyptiens qui se sont imposés sur le score de 1-0, comme lors de la finale en 2010 en Angola. A la sortie des vestiaires, tout le monde était satisfait.

♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs.

De notre envoyé spécial à Port-Gentil,

Les Pharaons ont réussi à chiper la première place aux Black Stars lors de la troisième et dernière journée du groupe D. L’Egypte a battu le Ghana sur le score de 1-0 et termine en tête avec sept points, une longueur devant leurs adversaires du jour.

L’Egypte avance masqué

Peu de joueurs se sont arrêtés pour parler aux journalistes, toutefois nous avons pu parler avec un athlète et l’entraîneur des Egyptiens qui étaient ravis de la qualification.

Héctor Cúper, entraîneur de l’Egypte : « Je dois vous avouer que je ne sais pas comment faire un nul pendant un match. Pour moi, on devait gagner ce match, et c’est ce qu’on a fait. Je ne suis pas totalement satisfait de notre jeu, mais on avait quand un adversaire très fort en face. Si je dois quand même parler de points négatifs, je dirais qu’en deuxième période, on aurait dû garder le ballon plus longtemps. Maintenant c’est le Maroc, mais avant on va souffler un peu et on va se reposer. Lors de la préparation pour les quarts, on va essayer d’améliorer certains aspects, surtout en travaillant sur les points négatifs de la seconde période face au Ghana. On est optimiste, on sait que le prochain match sera difficile, mais on fera tout pour gagner. Il est toutefois évident que toutes les équipes veulent la même chose. J’espère que tout se passera bien et qu’on pourra se qualifier pour les demies ».

Ahmed El Mohamady, défenseur des Pharaons : « On a tout donné pour remporter ce match face à une équipe du Ghana qu’on connaît très bien. C’était très important de terminer à la première place du groupe D. On avait commencé cette CAN avec un nul, puis on avait enchaîné avec une victoire, et maintenant une deuxième. Grâce à ce résultat on va pouvoir rester dans la même ville, Port-Gentil, et on n’a pas à effectuer de déplacements. C’est très intéressant, car on n’aura pas une fatigue en plus qui s’accumulera, surtout quand on enchaîne les matches. C’est pour cela qu’on voulait vraiment les trois points ».

Le Ghana, une défaite sans conséquences

Alors qu’on pouvait penser que les Ghanéens seraient déçus de la défaite, ils ont surtout rappelé que le principal objectif était la qualification.

Christian Atsu, attaquant des Black Stars : « Nous sommes satisfaits car nous sommes qualifiés pour les quarts de finale. C’était le plus important. On voulait continuer en course pour le titre, peu importe le classement final du groupe. La RDC, ça sera un tout autre match, on va essayer de gagner. Je crois qu’on peut battre les Congolais. Il faut y croire car ce match compte énormément. Pour le Ghana, il faut au moins être en demi-finale ».

Asamoah Gyan, attaquant du Ghana : « On est déçu d’avoir perdu, mais c’était compliqué, l’Egypte a très bien défendu, ils ont des défenseurs très grands. Pour nous ça a été difficile de pénétrer dans leur défense. On doit être concentré sur le prochain match maintenant. Face au Congo, on sait que ça ne sera pas facile, car c’est une équipe très forte. On a perdu, il n’y a aucune excuse à cela, mais on est toujours dans la compétition. Quant à mon état physique, je vais voir les médecins et on verra ce qu’ils disent ».

Le dimanche 29 janvier, en quarts de finale, l’Egypte va affronter le Maroc à Port-Gentil, tandis que le Ghana va se déplacer à Oyem pour se mesurer à la RD Congo.




Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi