Crédit : Mehdi Chebil
Crédit : Mehdi Chebil

Depuis bientôt deux ans, la vallée de la Roya, dans les Alpes-Maritimes, voit quotidiennement affluer des dizaines de migrants aux portes de ses villages médiévaux encastrés à flanc de montagne. Pour éviter les contrôles de police à la frontière italienne entre Vintimille et Menton, ces exilés ont privilégié le passage par les Alpes. Si le chemin les conduit directement en France, il les mène aussi dans la gueule du loup : la région de la Roya est cernée par la police. Attachés à la tradition d’entraide qui fait la fierté de la vallée, des habitants regroupés au sein de l’association Roya citoyenne, leur portent assistance. Au risque de tomber sous le coup de la loi.

Pour voir le reportage de Charlotte Boitiaux, cliquez ici 

Un migrant hébergé par le militant Cédric Herrou, dans la vallée de la Roya


 

Et aussi