© InfoMigrants
© InfoMigrants

La recherche menée entre 2015 et 2016 par l'ONU, en collaboration avec les autorités rwandaises, a permis d'interroger 2.000 réfugiés. 70% d’entre eux affirment avoir été victimes d’abus sexuels ou d’exploitations.



Le Rwanda compte plus de 100.000 réfugiés sur son territoire. Les asilés, en majorité des Burundais et des Congolais, fuient la violence dans leurs pays. Ils sont répartis dans les six sites d’accueil que compte le pays. Mais dans ces camps, les femmes font l’objet d’abus sexuels et sont exploitées. C’est ce que révèle un rapport de l’ONU.

Selon les conclusions du rapport, ces bavures sont l’œuvre de responsables de camps, de leaders communautaires des localités avoisinantes, mais aussi d’agents humanitaires. Les autorités burundaises ont annoncé l’ouverture d’une enquête et promettent de sévir contre les coupables.

Cliquez sur l'image pour écouter les explications de Nasra Bishumba et de Rémy Mallet



DW n'est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes





 

Texte initialement publié sur : Deutsche Welle