Crédit : RFI
Crédit : RFI

Au Soudan, les forces de soutien rapide, actives le long de la frontière avec la Libye, sont chargées de garder ces frontières contre l’immigration illégale et des voix s'élèvent pour dénoncer leur possible financement par l'Union européenne (UE). Ces forces sont principalement composées d'anciennes milices janjawids, connues pour les atrocités commises au Darfour. L'Union européenne est de plus en plus critiquée par des ONG sur sa politique migratoire, critiques qui émanent de l'enceinte même du Parlement européen. De retour du Soudan, où elle était à la tête d'une délégation parlementaire, Marie-Christine Vergiat, députée, membre de la gauche unitaire européenne ainsi que de la Commission de droits de l'homme, demande à la Commission européenne de réexaminer le processus de Khartoum et de revoir la politique migratoire de l’UE concernant la corne de l’Afrique.


RFI n'est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes




Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi