Crédit : RFI
Crédit : RFI

Le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés tire la sonnette d'alarme. Le nombre de morts provoqués par la famine en Afrique s'accroît de plus en plus. Il faut une aide urgente. La crise humanitaire qui sévit dans la Corne de l'Afrique est l'un des facteurs de cette situation dramatique.

Les inquiétudes du Haut-commissariat pour les réfugiés se portent essentiellement sur la Somalie, le Soudan du Sud, le Nigeria et le Yémen. Le drame pourrait être accéléré par la sécheresse, mais aussi par des violences et conflits armés dans ces pays. Au Soudan du Sud, par exemple, 100 000 personnes sont déjà confrontées à la famine.

L’institution onusienne craint que la situation soit pire que lors de la famine de 2011 où 260 000 personnes ont perdu la vie dans la corne de l’Afrique, dont plus de la moitié étaient des enfants de moins de 5 ans.

Les Nations unies réclament à la communauté internationale 4,4 milliards de dollars d’ici juillet pour acheminer l’aide dans ces quatre pays. La famine ainsi déclarée menace désormais 20 millions de personnes, d’où la nécessité d’une aide pressante. L’ONU n’a reçu, pour l’instant, que 21% de ces fonds, soit 984 millions de dollars. Une goutte d’eau pour les organisations humanitaires.

Vannina Maestracci évoque cette situation désespérante.


RFI n'est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes




Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi