Crédit : AFP
Crédit : AFP

Le pape François est attendu ce vendredi 28 avril au Caire pour une visite éclair d’un jour et demi. Une visite pour défendre la paix et le dialogue avec l’islam trois semaines après le double attentat du 9 avril contre les coptes lors des célébrations des Rameaux qui a fait 44 morts.

C’est invité par le président Abdel Fattah al-Sissi et le grand imam de la mosquée d’Al-Azhar, Ahmed Al-Tayyeb, que le pape François vient au Caire. Il les rencontrera en privé avant de prononcer un discours devant les participants à la Conférence internationale sur la paix organisée par la prestigieuse université.

La présence du pape au Caire devrait permettre de donner une impulsion nouvelle au réchauffement des relations entre la grande institution sunnite et le Vatican, après une brouille sous le pontificat de Benoît XVI. Les deux autorités religieuses se sont rencontrées au Vatican en mai 2016 et s’expriment d’une seule voix pour dénoncer le fanatisme au nom de la religion.

En rencontrant ce vendredi le pape des Coptes orthodoxes Tawadros II, le pape François vient également apporter son soutien à une communauté encore sous le choc du double attentat du 9 avril contre deux églises.

Samedi matin, lors d’une messe en plein air sous haute sécurité, François ira à la rencontre de la toute petite minorité catholique égyptienne avant de regagner Rome dans l’après-midi.

RFI n'est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes

Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi