Crédit : InfoMigrants
Crédit : InfoMigrants

"Je m’appelle Mahamat, j’ai 21 ans. Je suis actuellement au nord du Tchad, à la frontière libyenne. J’attends le bon moment pour traverser la Libye et rejoindre l’Europe. Je voudrais aller en France. Je suis avec mon petit frère de 19 ans et un groupe d’amis. Ici [au Tchad], il n’y a aucun espoir pour nous. Je sais que la Libye est un pays dangereux, je sais ce qu'il se passe, je sais que les Libyens traitent mal les Africains, je sais pour les histoires d’esclaves. Mais nous n’avons pas le choix, nous sommes déjà sacrifiés".

"Nous espérons atteindre Tripoli, là-bas, nous trouverons des passeurs pour nous faire traverser la Méditerranée. On sait que ça coûte environ 350 000 francs CFA [530 euros]. Pour l’instant, on attend encore de partir. On a peur des milices qui se battent au sud de la Libye. On espère partir d’ici 6 jours. J’écoute RFI tout le temps pour me tenir informé de la situation, des combats. Mais on partira, parce qu'on n’a pas le choix."

 

Et aussi