Crédit : Starbucks
Crédit : Starbucks

L’entreprise américaine Starbucks a déclaré la semaine dernière qu’elle allait embaucher 2 500 réfugiés en Europe. Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un plan de recrutement de 10 000 réfugiés dans le monde.

La célèbre chaîne américaine de cafés Starbucks a tenu sa promesse. La semaine dernière, la compagnie a annoncé dans un communiqué qu’elle allait embaucher 2 500 réfugiés en Europe dans le cadre d’un plan de recrutement de 10 000 réfugiés sur cinq ans, dans les 75 pays où est présent le groupe.

Cette initiative avait été prise en janvier, quelques jours après le décret anti-immigration de Trump – interdisant l’entrée aux États-Unis aux réfugiés de sept pays majoritairement musulmans – qui avait provoqué une vive polémique outre Atlantique mais aussi en Europe. "Nous vivons dans une période sans précédent, un moment au cours duquel (…) la promesse du rêve américain est remise en cause", avait alors fustigé le PDG de la célèbre enseigne Howard Schultz.

Quelques mois plus tard, Starbucks a donc commencé à recruter des réfugiés dans huit pays européens : l’Allemagne, l’Autriche, l’Espagne, la France, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, le Portugal et la Suisse. Pour les sélectionner, l’entreprise s’appuie notamment sur des associations locales qui travaillent depuis des années auprès des réfugiés.

>> À lire sur InfoMigrants : Décret anti-immigration : Starbucks s’engage à recruter 10 000 réfugiés 

Par cet engagement la firme américaine  entend montrer que « des entreprises comme les nôtres peuvent utiliser leur taille pour avoir un impact positif sur la vie des gens », a déclaré dans le communiqué Martin Brock, président de Starbucks Europe, Afrique et Moyen-Orient.

Les réfugiés représenteront quelque 8% des effectifs actuels de 30 000 personnes de Starbucks en Europe.

Depuis 2014, 1,7 millions de personnes, en provenance surtout de pays ravagés par la guerre et les violences tels que la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan ou encore l’Érythrée, ont afflué en Europe.


 

Et aussi