Faute de places dans le camp d'hébergement de Vintimille, un migrant mauritanien doit dormir dans un tunnel de la ville en avril 2017. Crédit : InfoMigrants
Faute de places dans le camp d'hébergement de Vintimille, un migrant mauritanien doit dormir dans un tunnel de la ville en avril 2017. Crédit : InfoMigrants

L’organisation humanitaire a lancé des travaux pour permettre au camp ouvert en juillet 2016 à la frontière franco-italienne d’accueillir jusqu’à 500 personnes.

La préfecture d'Imperia a donné des instructions à la Croix-rouge pour qu’elle effectue des travaux d’agrandissement du camp humanitaire installé à Vintimille, à la frontière franco-italienne. Ouvert en juillet 2016, le camp permettait jusqu'ici à plus de 300 migrants de s’abriter, se laver et se soigner. 

"Des travaux sont en cours pour ajouter 20 préfabriqués et arriver à 500 places et des tentes seront aussi montées en cas de nécessité", a indiqué à l'AFP Fiammetta Cogliolo, attachée de presse de l'organisation humanitaire. Une structure d’accueil pour mineurs a également été mise en place et fonctionne depuis mardi 27 juin.

L’agrandissement du camp de Vintimille doit permettre de faire face aux arrivées en Italie, toujours plus nombreuses en été qu’en hiver. Antonio Suetta, un évêque de la région, a proposé d’accueillir certains migrants dans un ancien couvent, suscitant la réprobation de la mairie de Vintimille.

Bien que de nombreux migrants, Soudanais pour la plupart tentent de franchir la frontière franco-italienne, aucun camp similaire n’existe en France.

En début de semaine, entre 150 et 200 migrants ont été interpellés en France, près de Menton, et renvoyés en Italie.

 


 

Et aussi