Le C-Star, samedi, en mer Méditerranée, filmé depuis l'Aquarius. Crédit : Paco Anselmi
Le C-Star, samedi, en mer Méditerranée, filmé depuis l'Aquarius. Crédit : Paco Anselmi

Le groupuscule raciste et anti-immigration Génération identitaire a affrété un navire, le C-star, qui sillonne la Méditerranée. Son rôle : empêcher les bateaux humanitaires, comme l'Aquarius, de secourir les migrants en mer. Samedi, le C-Star a tenté d’intimider plusieurs navires humanitaires.

Il navigue pour court-circuiter les opérations de sauvetage de migrants en mer. Le C-Star, un navire bleu et blanc de 40 mètres de long transportant des militants d’extrême-droite, navigue en Méditerranée depuis ce week-end, dans la SAR zone (zone de recherche et de sauvetage de migrants, à la lisière des eaux libyennes). Affrété par l’organisation xénophobe "Génération identitaire", le navire a pour vocation de repousser les embarcations de migrants en mer vers la Libye.

Sur son site internet, le groupuscule accuse les navires humanitaires de collaborer avec les trafiquants d’êtres humains – une accusation démentie par les ONG concernées.

>> À relire sur InfoMigrants : Un petit groupe de Génération identitaire tente de s'opposer à l'Aquarius 

Pour l’heure, le C-Star - à travers son opération "Defend Europe" - n’a pas interféré dans les opérations de sauvetage en Méditerranée, mais il a promis "de faire quelque chose pour s’y opposer".

Samedi, le navire anti-migrants a suivi de près l’Aquarius, avant de l’exhorter par radio à quitter la SAR zone. Le navire de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières a répondu, non sans ironie, en affirmant simplement "avoir bien reçu l’information".

Le C-Star a également tenté d’intimider le navire humanitaire Golfo Azzurro, de l'ONG espagnole Proactiva Open Arms. "Nous vous conseillons de quitter la zone, parce que vous êtes de mèche avec les trafiquants d’êtres humains. Ils s’enrichissent grâce à vous", ont-ils lancé à la radio. A l'instar de l'Aquarius, l'ONG a adopté un ton purement formel. "C-Star, ici le Golfo Azzuro. Nous vous rappelons gentiment que le canal 16 est un canal réservé aux urgences maritimes. Arrêtez d’utiliser ce canal de communication."

Le navire d’extrême-droite a alors réitéré ses menaces avant de déclarer qu’il "surveillera les activités" des ONG au large des côtes libyennes.

L’ONG SOS Méditerranée, contactée par InfoMigrants, n’a pas souhaité communiquer sur la présence du C-Star en mer, pour ne pas "lui faire de publicité". Mais l’association rappelle que forcer un bateau se trouvant dans les eaux internationales à gagner la Libye serait illégal au regard du droit maritime international.

Le C-Star Crdit  capture dcran du compte twitter


 

Et aussi