RFI/Alice Pozycki | Saleh Ali Abdoulaziz, gérant d’une boutique de téléphonie dans le quartier soudanais de La Chapelle.
RFI/Alice Pozycki | Saleh Ali Abdoulaziz, gérant d’une boutique de téléphonie dans le quartier soudanais de La Chapelle.

Direction le nord de Paris, à deux pas de la station de métro La Chapelle. C'est là que sont installées une dizaine de boutiques soudanaises. Des restaurants, des épiceries, des taxiphones. Au fil des années, le quartier est devenu un lieu de rencontre pour la communauté soudanaise de Paris mais aussi un point de repère pour les réfugiés soudanais arrivés il y a peu à Paris.


Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi