© BGOnAir | Le couple Djaber a fui la Syrie et s’est installé près de Sofia. Ils n’ont obtenu leurs papiers qu’après de longs mois d’attente.
© BGOnAir | Le couple Djaber a fui la Syrie et s’est installé près de Sofia. Ils n’ont obtenu leurs papiers qu’après de longs mois d’attente.

La fin des relocalisations de réfugiés signe la fin de deux ans de polémiques en Europe. Au total, quelque 29 000 personnes ont été «relocalisées» dans l'Union depuis l'Italie et la Grèce, ce qui était censé soulager ces deux pays débordés par l'afflux de migrants. Le bilan paraît faible, mais la Commission européenne se refuse pour autant à parler d'échec. En attendant, des dizaines de milliers de réfugiés attendent de connaître leur sort un peu partout sur le continent. En Bulgarie, des réfugiés syriens installés près de Sofia auront finalement droit à des papiers d'identité, un combat de haute lutte dans des communes souvent hostiles.


Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi