Des migrants font la queue devant le centre d'accueil de La Chapelle, à Paris. Crédit : Mehdi Chebil
Des migrants font la queue devant le centre d'accueil de La Chapelle, à Paris. Crédit : Mehdi Chebil

À l’issue d’une réunion entre les gouvernements français et sénégalais, Paris et Dakar ont publié jeudi une "déclaration commune" portant notamment sur des accords pour assouplir l’immigration légale et renforcer la lutte contre l’immigration clandestine.

Dans une "déclaration commune" publiée jeudi 19 octobre à Paris, la France et le Sénégal ont annoncé avoir conclu une série d’accords portant sur l’immigration légale et illégale, la collaboration militaire et des projets de développement.

Le texte prévoit notamment un léger assouplissement de la délivrance de visas pour les migrations légales en France. En contrepartie, Dakar s’engage à renforcer la lutte contre l’immigration clandestine.

>> À lire : Migrants : la France veut accélérer les retours en mettant la pression sur les pays d’origine

"Une meilleure articulation du programme de réinsertion des migrants mis en œuvre au Sénégal" par l'Office français de l'immigration doit permettre de faciliter les retours volontaires de migrants sénégalais en situation irrégulière en France.

Dakar doit, par ailleurs, mettre en place un fichier national d’identité biométrique, avec un état civil modernisé et peut-être une prolongation à dix ans de la durée de validité de ses passeports, précise le texte.


 

Et aussi