Plus de 1 600 personnes ont déjà tenté de franchir le col de l'Échelle depuis le début de l'année 2017. Crédit : Creative commons
Plus de 1 600 personnes ont déjà tenté de franchir le col de l'Échelle depuis le début de l'année 2017. Crédit : Creative commons

Cinq migrants, dont une femme enceinte, ont été secourus dans la nuit de dimanche à lundi alors qu’ils se trouvaient en pleine montagne - tentant de franchir la frontière entre l’Italie et la France. Certains souffrent de graves engelures.

Malgré le froid et les risques pour leur vie, cinq migrants, dont une femme enceinte, ont tenté de franchir le col de l’Échelle (1762 m d’altitude), près de la frontière franco-italienne, dans les Alpes, dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 décembre.

Ils ont été secourus et conduits à l’hôpital de Suse, en Italie. Deux d’entre eux souffrent de graves engelures aux membres car ils avaient perdu leurs chaussures et leurs gants.

Plus de 1 600 migrants, dont 900 mineurs selon Le Temps, ont emprunté ce passage depuis le début de l’année 2017. Mais avec l’hiver, les dangers de cette excursion sont considérables. En mars 2016, un Malien pris dans une tempête de neige a dû être amputé des pieds tant il avait souffert du froid. Cet été, deux Guinéens effrayés par l'arrivée des gendarmes ont chuté dans un ravin, se blessant grièvement.

Les autorités italiennes, épaulées par des associations, tentent d’informer les migrants sur les dangers de la traversée de la frontière dans les conditions météorologiques hivernales et sans protections suffisantes. Une brochure d'information à ce sujet a notamment été créée.


 

Et aussi