Image d'archives d'une "cordée solidaire" organisée en décembre 2017 sur le col de l'échelle. Crédit : La Cimade
Image d'archives d'une "cordée solidaire" organisée en décembre 2017 sur le col de l'échelle. Crédit : La Cimade

Ce printemps, une cinquantaine de marcheurs vont traverser la France et parcourir 1 400 km pour dénoncer les fermetures des frontières, le délit de solidarité et réclamer un meilleur accueil des migrants.

Une cinquantaine de marcheurs, pour la plupart des militants des associations Roya citoyenne et Auberge des migrants, vont parcourir 1 400 km pendant un peu plus de deux mois - du 30 avril au 8 juillet - afin de sensibiliser l’opinion publique à la situation des migrants. Les citoyens rencontrés sur la route seront conviés à rejoindre le mouvement le temps d’une journée, de quelques jours voire de plusieurs semaines.

La marche débutera en Italie, à Vintimille, pour se terminer en Angleterre, à Douvres. Elle comportera 60 étapes et passera notamment par Nice, Marseille, Lyon, Dijon, Paris et Lille. L’itinéraire est symbolique : de nombreux migrants empruntent ce trajet pour rejoindre le Royaume-Uni depuis l’Italie. Chaque semaine, des dizaines de personnes tentent la dangereuse traversée du col de l’échelle (dans les Alpes) ou de la vallée de la Roya (à la frontière franco-italienne) au péril de leur vie. Il en est de même dans la région de Calais où les migrants se cachent dans des camions et prennent des risques inconsidérés pour atteindre le Royaume-Uni.

>> À lire sur InfoMigrants : Sauvetage d’une migrante enceinte dans les Alpes : "Si on n’avait pas été là, la maman et son bébé seraient morts"

"À travers cette action, nous montrons notre opposition à la fermeture des frontières et au délit de solidarité. Nous réclamons également une véritable politique d’accueil des migrants", explique à InfoMigrants François Guennoc, vice-président de l’Auberge des migrants.

La marche ira de Vintimille  Douvres Capture dcranEn plus de ces revendications, les organisateurs entendent fédérer les différents réseaux d’aide aux migrants répartis sur tout le territoire français. "Nous voulons montrer que les membres associatifs, militants et citoyens réfléchissent ensemble sur la question migratoire et cherchent des solutions, ce que ne fait pas le gouvernement actuel", note à InfoMigrants Cédric Herrou, l’emblématique agriculteur de la vallée de la Roya, qui fera partie de la marche. "Au sein de l’espace Schengen, les marchandises ne sont pas contrôlées alors que les migrants le sont à chaque frontière", ironise-t-il. "Bientôt on va leur demander de se transformer en objet".

>> À lire sur InfoMigrants :À Calais : "L’État démantèle les campements aux heures de distributions de repas !"

À chaque ville-étape, des festivités, repas, concerts… seront mis en place. Dès le 1er mai, le groupe de musique HK et les Saltimbanques et le chanteur Cali donneront un concert à Breil-sur-Roya. D’autres scènes musicales verront aussi le jour à différents endroits du parcours.

>> Si vous voulez participer à la marche solidaire, rendez-vous sur le site de l'Auberge des migrants : https://www.laubergedesmigrants.fr/fr/la-marche-citoyenne/



 

Et aussi