Des réfugiés congolais dans le camp de Kyangwali (Ouganda) géré par le HCR, en mars 2018. Crédit : Reuters
Des réfugiés congolais dans le camp de Kyangwali (Ouganda) géré par le HCR, en mars 2018. Crédit : Reuters

L’Union européenne a annoncé lundi 26 mars une aide de près de 50 millions d’euros destinée à la crise humanitaire en République démocratique du Congo ainsi que 10 millions d’euros pour "venir en aide aux réfugiés congolais" installés dans les pays voisins.

"La Commission européenne a annoncé aujourd’hui [lundi 26 mars, NDLR] l’octroi d’une aide d’urgence de 49,5 millions d’euros afin de faire face à l’aggravation de la crise humanitaire en République démocratique du Congo (RDC)", a déclaré l’Union européenne (UE) après la visite de trois jours en RDC du commissaire à l’aide humanitaire, Christos Stylianides.

Dans un communiqué, l'UE a également indiqué qu’un montant supplémentaire de 10,9 millions d’euros sera accordé aux pays voisins (Tanzanie, Rwanda et RDC), "principalement pour venir en aide aux réfugiés congolais".

"Les besoins humanitaires en République démocratique du Congo sont de plus en plus importants. C’est devenu la plus grande crise liée aux déplacements en Afrique", a insisté Christos Stylianides.

Lors de sa visite, le commissaire de l’UE espérait convaincre les autorités congolaises de revenir sur leur décision de boycotter la conférence UE / ONU, prévu le 13 avril à Genève (Suisse). Cette dernière vise à lever 1,7 milliard de dollars pour financer l’action humanitaire en RDC. Pour justifier son boycott, Kinshasa estime que le niveau de la crise humanitaire n’est pas aussi "excessif" que le prétendent les Nations unies et les ONG. Les Nations unies estiment pourtant que 13 millions de Congolais ont besoin d’une aide humanitaire, soit deux fois plus que l’an dernier, et 7,7 millions sont confrontés à une insécurité alimentaire grave.

>> À lire sur InfoMigrants : Angola : le HCR critique le traitement des réfugiés congolais fuyant le Kasai

Une source européenne a confié à l’AFP que le gouvernement congolais pourrait encore "reconsidérer sa position" : "Sans optimisme naïf, nous avons la possibilité de les voir à Genève".

De son côté, le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires "ont lancé un appel de fonds d’un montant de 504 millions de dollars" pour venir eux aussi en aide aux réfugiés congolais. Leur nombre "devrait avoisiner les 800 000 d’ici la fin de l’année".

"L'appel de fonds permettra de répondre d'urgence à la situation en Ouganda, en Zambie et en Angola, tout en se préparant pour l'arrivée massive de réfugiés en République du Congo, en Tanzanie, au Rwanda et au Burundi".

 

Et aussi