L'application "Miniila" permet aux mineurs isolés d'avoir des informations fiables. Capture d'écran
L'application "Miniila" permet aux mineurs isolés d'avoir des informations fiables. Capture d'écran

La fondation Missing children Europe a lancé début avril une application "Miniila" destinée aux mineurs isolés. Objectif : délivrer aux jeunes migrants des informations fiables et les orienter vers des associations reconnues afin d’éviter qu’ils soient entre les mains des trafiquants.

Depuis mercredi 11 avril, les mineurs migrants isolés ont leur propre application. La fondation Missing children Europe a en effet lancé la plateforme "Miniila" pour permettre aux jeunes migrants d’avoir des informations sur leurs droits et la procédure pour demander l’asile mais aussi pour trouver un médecin, suivre des cours de langue ou encore pratiquer une activité sportive. "Une main tendue à chaque enfant qui arrive en Europe", peut-on lire sur leur site Internet en guise de slogan.

 "On s’est rendu compte que les mineurs n’avaient pas accès à des informations fiables", relève Laure Vierset, chargée de projet à la fondation Missing children Europe, contactée par InfoMigrants. Population la plus vulnérables parmi les migrants les mineurs isolés sont la cible de nombre de réseaux de trafiquants dans lesquels ils peuvent facilement être happés. "Beaucoup disparaissent, faute d’avoir pu être orientés convenablement", souligne-t-elle ainsi. En 2015, au moins 10 000 enfants non accompagnés ont disparu sur le continent européen. "Cette application est une réponse aux disparations d’enfants en migration", dit-elle encore.

Le but de "Miniila" est donc d’orienter au mieux les enfants en les mettant en relation avec des associations et organisations reconnues afin d’éviter au maximum qu’ils se retrouvent entre les mains des trafiquants qui profiteraient de leur situation (travail forcé, exploitation, prostitution…). Selon Missing children Europe, la plupart d’entre eux sont uniquement informés par les passeurs.

 Pour être accessible au plus grand nombre, l’application se décline en cinq langues (français, anglais, arabe, farsi, tigrinya) et est disponible dans huit pays européens (France, Belgique, Italie, Grèce, Suède, Allemagne et Royaume-Uni). Pour les personnes illettrées, les informations sont également délivrées oralement (grâce à l’onglet marqué d’un pictogramme en forme d’oreille).

Grâce au service de géolocalisation sécurisé, l’application recense également les différents services disponibles dans un rayon de 70km. "On peut aussi trouver les lieux de distribution de nourriture, de vêtements, des abris, les bornes wifi…", précise Laure Vierset.

"Miniila" qui n’en est encore qu’à ses débuts compte bien se développer davantage dans les prochains mois.

>> Pour obtenir l’application, télécharger Miniila sur votre téléphone. Puis créer un compte pour pouvoir bénéficier des services en ligne : http://miniila.com/#app

 

Et aussi