image d'archive de migrants mineurs en Suède. Crédit : InfoMigrants
image d'archive de migrants mineurs en Suède. Crédit : InfoMigrants

Les demandeurs d’asile arrivés mineurs en Suède et qui ont déposé leur dossier avant le 24 novembre 2015 pourront redéposer une demande d’ici la fin du mois de septembre 2018. Cette décision s’explique par le retard pris par l’agence suédoise chargée de l’immigration qui se dit débordée.

Les jeunes majeurs demandeurs d’asile qui vivent en Suède et qui y suivent des études vont pouvoir bénéficier d’un peu de répit. Le Parlement suédois a adopté jeudi 7 juin une loi permettant à des milliers de demandeurs d’asile qui étaient mineurs à leur arrivée de faire une nouvelle demande de permis de séjour temporaire. Il s’agit en fait de candidats dont l’agence chargée de l’immigration, débordée, n’a pas pu traiter le dossier avant qu’ils deviennent majeurs.

>> À relire : A Stockholm, les mineurs isolés se "sentent en sécurité"

En Suède, le traitement des demandes d’asile peut prendre plus d’un an en moyenne, et les demandeurs ont parfois dépassé l’âge de 18 ans au moment où leur dossier est examiné.

"Nous devons prendre nos responsabilités politiques. [Les demandeurs] ne doivent pas pâtir du fait que les autorités suédoises n’ont pas réussi à traiter leur demande à temps", a affirmé à l’agende de presse TT Maria Ferm, une députée des Verts.

>> À relire : Migrants : le modèle d’intégration suédois à bout de souffle ?

La loi, qui a été votée par 166 voix contre 134, entrera en vigueur le 1er juillet et les demandeurs devront déposer leur demande d’ici la fin du mois de septembre. Attention, elle ne s’applique qu’à ceux qui ont déposé leur demande initiale avant le 24 novembre 2015.

Depuis 2012, la Suède a enregistré 400 000 demandes d’asile, soit une pour 25 habitants, un record en Europe.  


 

Et aussi