Hassan, à gauche, est arrivé en 2015 en France
Hassan, à gauche, est arrivé en 2015 en France

"Sur la route, tout le monde essaye de profiter de nous : la police, les passeurs et les citoyens. Nous sommes des victimes faciles car on ne comprend pas la langue et on veut absolument se rendre à un endroit précis. Les gens le savent. "