associations

Des enfants afghans, arrivés à Paris il y a un peu plus de trois semaines, regardent une toxicomane près du point de distribution de nourriture porte de la Chapelle. Les enfants (de gauche à droite) : Sana et son frère jumeau Mortaza, âgés de 4 ans, et leur petit frère Amir, 3 ans. Ils sont accompagnés seulement de leur mère et de leur grande sœur. Crédit : Mehdi Chebil
Des bénévoles distribuent de la nourriture à des migrants à Calais, en janvier 2018. Crédit : InfoMigrants
Chaque jour des migrants arrivent à Briançon dans l'espoir de pouvoir déposer une demande d'asile en France. Crédit : InfoMigrants
Des migrants interceptés par les garde-côtes libyens sont renvoyés en Libye, le 29 juin 2018. Crédit : Reuters
@Bahar Makooi | Florence, Bakayoko et leurs amies de la résidence Albin Peyron se préparent pour fêter la victoire des Bleus en finale du Mondial-2018, le 15 juillet à Paris.
Entre 500 et 800 migrants vivraient à la rue à Paris, selon la mairie. Crédit : InfoMigrants
De gauche à droite : Kakhaber Mchedlishvili, Tofan Dulat Zay (au premier rang), Chaza Sayegh, Nawal Aboubaki, Khulud Mohammad, Rahman Amiri, Yara Alhasbani, Montasser Idhhiba et Ramin Sediqi. La troupe de l'école Pierre Claver qui a joué Britannicus au théâtre des Mathurins. Crédit : InfoMigrants
REUTERS/Pascal Rossignol | Plusieurs centaines de bénévoles et citoyens engagés, rejoints par quelques migrants, sont entrés ce samedi 7 juillet à Calais.
Ousman vit en Espagne et dirige une association dans son pays d'origine, le Ghana. Crédit : Ousman Umar
Image d'archives à Calais, en janvier 2018. Crédit : Mehdi Chebil
Des policiers et des migrants près de la frontière italienne. Crédit : Michèle Rivasi
Capture d'écran de France 24