emploi

Ababacar Thiakh et Aliouene Tiham du Sénégal sont membres de la coopérative DiomCoop 
| Photo: Judit Alonso
Image d'archives de migrants à La Chapelle, Paris, en juillet 2017. Crédit : Mehdi Chebil
Philippe Nkouaya (en pantalon rouge) a étudié en master en France avant de rentrer au Cameroun monter son entreprise PhilJohn Technologies. Crédit : Julia Dumont
© Cécile Debarge | Des demandeurs d’asile formés, puis placés en entreprise.
Nitharshini Mathyalagan lors d'une prestation culinaire au siège de Airbnb France. Crédits : Jawad Allazkani
La start up Meet My Mama valorise le talent culinaire d'immigrées ou réfugiées en France. Crédits : Meet my Mama
La salon Bazaren accueille près de 10 000 visiteurs sur deux jours. Crédit : Violette Goarant
Ces pensionnaires soudanais du centre de la Rochefoucault à Paris partagent la même chambre. Crédits : InfoMigrants.
Hamad a bénéficié du programme Hope et suit une formation en cuisine. Capture d'écran YouTube
Réfugiés dans une agence pour l’emploi en Allemagne
Capture d'écran d'un reportage de France 24
Les demandeurs d’asile peuvent postuler pour un stage chez Telekom même lorsque leur procédure de demande d’asile est encore en cours / Dirk Kaufmann