emploi

PATRICK KOVARIK / AFP | Des réfugiés afghan, soudanais et erythréens suivent une formation en plomberie à l'Afpa, Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes.
Un réfugié en formation d'apprenti ou "Ausbildung" en Allemagne. Crédit:  picture-alliance/dpa/A.Arnold
Ababacar Thiakh et Aliouene Tiham du Sénégal sont membres de la coopérative DiomCoop 
| Photo: Judit Alonso
Image d'archives de migrants à La Chapelle, Paris, en juillet 2017. Crédit : Mehdi Chebil
Philippe Nkouaya (en pantalon rouge) a étudié en master en France avant de rentrer au Cameroun monter son entreprise PhilJohn Technologies. Crédit : Julia Dumont
© Cécile Debarge | Des demandeurs d’asile formés, puis placés en entreprise.
Nitharshini Mathyalagan lors d'une prestation culinaire au siège de Airbnb France. Crédits : Jawad Allazkani
La start up Meet My Mama valorise le talent culinaire d'immigrées ou réfugiées en France. Crédits : Meet my Mama
La salon Bazaren accueille près de 10 000 visiteurs sur deux jours. Crédit : Violette Goarant
Ces pensionnaires soudanais du centre de la Rochefoucault à Paris partagent la même chambre. Crédits : InfoMigrants.
Hamad a bénéficié du programme Hope et suit une formation en cuisine. Capture d'écran YouTube
Réfugiés dans une agence pour l’emploi en Allemagne