europe

Une ancienne caserne militaire du quartier de la Belle-de-Mai à Marseille, occupée depuis plusieurs mois par des migrants, a été évacuée lundi 8 octobre. Crédits : Google Street View (octobre 2018).
Cet homme et d’autres réfugiés accusent la police croate de les avoir maltraités. Crédit: DW/A.Kamber (archives InfoMigrants, août 2018).
L'Aquarius est le navire de secours en mer de l'ONG SOS Méditerranée. Crédit : InfoMigrants
REUTERS/Guglielmo Mangiapane | Les 58 migrants secourus en Méditerranée, ce mardi 25 septembre, par le navire humanitaite l'Aquarius ont été répartis entre la France, l'Allemagne, l'Espagne et le Portugal.
REUTERS/Jon Nazca | Des migrants en provenance du Maroc traversent le détroit de Gibraltar vers Tarifa en Espagne, le 27 juillet 2018.
Le mari de Khady a disparu en 2006 en essayant de rejoindre l'Europe depuis la Casamance, dans le sud du Sénégal. Elle garde toujours l'espoir de le revoir vivant.  Crédits : CICR / J. Cendon
REUTERS/Jon Nazca | Des migrants en provenance du Maroc traversent le détroit de Gibraltar vers Tarifa en Espagne, le 27 juillet 2018. (Image d'illustration)
Un réfugié jouant du piano en libre accès à Bregenz, en Autriche.  
Crédit photo : Open Piano for Refugees
Nora Azzaoui (g.) et Vera Günther (d.) veulent changer la perception des réfugiés et des migrants | Crédit : Mimycri
Le portable est un outil indispensable aux migrants tout au long de leur voyage (Image d'illustration / Archive). Crédit : DPA
Photo d'illustration du rapport de l'ONG Save The Children sur les "petits esclaves invisibles" paru le 27 juillet 2018. Crédit : Hedinn Halldorsson pour Save the Children.
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, le 20 juin 2018, au Parlement de Budapest, lors du vote d'un ensemble de loi criminalisant l'aide aux migrants. Crédit : REUTERS/Tamas Kaszas