extreme droite

Le chancelier autrichien Sebastien Kurz. Crédit : Reuters
Une affiche de campagne de Viktor Orban. Crédit : Reuters
Image d'illustration de la frontière serbo-hongroise. Crédit : Reuters
Alessio Paduano / AFP | Plus de 600 000 migrants en provenance du nord de l'Afrique ont rejoint les côtes italiennes lors des 4 dernières années.
Des militants néo-nazis d'Aube dorée, le 5 mars 2018 à Athènes. Crédit : Reuters
Des migrants secourus en Méditerranée arrivent en Italie, au mois d'avril 2017. Crédit : Boualem Roubachi
Luca Traini, auteur présumé de la fusillade de Macerata, portait un drapeau italien autour du cou lors de son arrestation. Il présente également un tatouage néo-nazi sur son front. Crédits : poliziadistato.it
REUTERS/Leonhard Foeger | Sebastian Kurz à Vienne, le 15 octobre 2017.
A gauche, le futur chancelier Sebastien Kurz, à droite, Heinz-Christian Strache, le vice-chancelier d'extrême-droite. Crédit : Reuters
Les cours d'allemand sont aussi l'occasion pour les bénévoles et les réfugiés d'échanger sur leurs vies / dpa Picture-Alliance
Près de 60 000 personnes ont défilé à une grande marche nationaliste à l'appel de l'extrême-droite, le 11 novembre, à Varsovie. Crédit : Reuters
REUTERS/Leonhard Foeger | Un réfugié syrien arpente les couloirs du métro de Vienne, en september 2017.