mineurs

Des enfants dans un centre pour mineurs isolés à Athènes. Crédit: picture-alliance/AP Photos/T. Stavrakis
©REUTERS/Stephane Mahe | Des migrants à Nantes dans l'ouest de la France, le 6 septembre 2018. (Photo d'illustration)
Chaque jour, le Demie 75 reçoit entre 30 et 60 migrants. Crédit : InfoMigrants
Des enfants afghans, arrivés à Paris il y a un peu plus de trois semaines, regardent une toxicomane près du point de distribution de nourriture porte de la Chapelle. Les enfants (de gauche à droite) : Sana et son frère jumeau Mortaza, âgés de 4 ans, et leur petit frère Amir, 3 ans. Ils sont accompagnés seulement de leur mère et de leur grande sœur. Crédit : Mehdi Chebil
Meite, un jeune Ivoirien, est arrivé en France en juillet 2018. Crédit : InfoMigrants
DOMINIQUE FAGET / AFP | Des policiers français rue de la Goutte d'Or, à Paris.
Un contrôle de police dans la vallée de la Roya, dans les Alpes-Maritimes, à proximité de la frontière italienne en mai 2017. Crédit : Mehdi Chebil
Daniel a demandé sa citoyenneté cette année. Crédit : Brenna Daldorph.
image d'archive de migrants mineurs en Suède. Crédit : InfoMigrants
Pendant le ramadan, un Iftar est proposé aux jeunes migrants certains soirs dans la grande salle de la fondation. Crédit : Bayt al-Thaqafa
Mohammad, aujourd'hui âgé de 18 ans, sur un balcon de la fondation Bayt al-Thaqafa, dans le centre-ville de Barcelone, le 31 mai 2018. Crédit Rémi Carlier
Grâce à l'association marocaine pour l’intégration des migrants en Espagne, six jeunes sont hébergés à leur sortie du centre pour mineurs. Crédit : Leslie Carretero