technologie

Les personnes interceptées par la police des frontières britannique sont logées dans des centres d’hébergement pour demandeurs d’asile . Crédit : picture-alliance
L'intelligence artificielle est de plus en plus utilisée pour contrôler les droits humains (image d'illustration). Crédit : Getty Images
Des gilets de sauvetage flottent à la mer lors d'un exercice d'entraînement mené par le navire de sauvetage Alan Kurdi, de l'ONG allemande Sea-Eye. Crédit : Reuters
L'application est disponible en six langues et est téléchargeable gratuitement. Crédit : capture d'écran www.var.gouv.fr
AaliaTech est une application qui traduit les questions du professionnel de santé dans la langue natale du patient. Crédit: Aalia.Tech
Depuis 2017, les autorités allemandes peuvent consulter les smartphones des nouveaux demandeurs d'asile. | Photo: picture-alliance/dpa/S. Kahnert
iBorderCtrl | Capture d'écran du site de iBorderCtrl.
REUTERS/Alexandros Avramidis | Des réfugiés rechargent leurs téléphones à la frontière entre la Grèce et la Macédoine. Quand ils sont arrivés en 2015, 95 % des réfugiés syriens en Grèce avaient des smartphones car ils habitaient dans des zones couvertes par la 2G et la 3G.
Les applications n'aident pas les migrants, ce sont les gens qui le font ?
Crédit: picture-alliance/AP Images/A. Ghirda
Crédit : InfoMigrants
Participants au programme Integrify. Photo : Daniel Rahman.
© InfoMigrants