Très fatigués, les quatre migrants s'étaient réfugiés sur les voies pour échapper aux contrôles de police, nombreux dans la région. Crédit : Capture d'écran/Twitter