Un soldat à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie. Crédit : Reuters