julia dumont

Les accusations de refoulements de migrants visant les garde-côtes grecs sont courantes mais Athènes nie toujours avoir recours à cette pratique. Crédit : @ABoatReport
Des migrants s'apprêtent à franchir le fleuve Evros, frontière naturelle entre la Turquie et la Grèce, en mars 2020. Image d'illustration. Crédit : Reuters
Le centre d'hébergement de Ter Apel est surpeuplé depuis plusieurs mois. La situation s'est dégradée jusqu'à devenir une crise humanitaire. Un bébé de trois mois hébergé dans un gymnase de la ville est mort, mercredi 24 août 2022. Crédit : Picture alliance
Des migrants afghans attendant de passer de la Grèce en Turquie. Image d'illustration. Crédit : Imago
Une femme reçoit des allocations à Kaboul, le 28 juillet 2022. Crédit : Reuters
En Afghanistan, Massoud Mustafa était diplomate avant le retour au pouvoir des Taliban, le 15 août 2021. Réfugié en France, il rêve de pouvoir, un jour, retourner dans son pays pour continuer à le "servir". Crédit : InfoMigrants
Ali Tawana, 28 ans, n'a pas pu quitter Kaboul en août 2021. L'attentat suicide survenu à l'aéroport le 26 août l'a empêché de prendre l'avion qui devait le conduire en France. Crédit : InfoMigrants
Farah Deeba Anwari, 23 ans, est arrivée en France avec sa famille après la prise de pouvoir des Taliban à Kaboul. Crédit : InfoMigrants
Certains migrants affirment qu’ils trouvent dans les livres une fenêtre sur le monde, pour apprendre ou s’évader. Crédit : Creative Commons
À bord du Geo Barents, 659 personnes, dont 150 mineurs, attendent depuis une semaine de pouvoir débarquer dans un port sûr. Crédit : Rahul Dhankani/MSF
Un atelier de sculpture sur argile à la Halte humanitaire de la Fondation de l'Armée du salut. Crédit : Fondation Armée du salut
Un jeune homme remplit une bouteille au robinet installé près d'un campement, en juillet 2019. Ce lieu de vie a, depuis, été évacué. Crédit : InfoMigrants