marion macgregor

Les expulsions vers l'Afghanistan ont repris alors que le pays reste gangrené par une instabilité politique et une insécurité permanente. Crédit : Picture alliance
L’une des difficultés rencontrées est la situation de "parentification" lorsque les enfants prennent le rôle des adultes. Crédit : Picture alliance
Le visa Schengen permet de voyager librement en Europe. Mais Dublin continue à s’appliquer pour les demandes d’asile. | Photo : EPA/J. Groder
Quelque 6 000 demandeurs d’asile sont hébergés dans des hôtels privés payés par le ministère des l’Intérieur, selon The Guardian. Crédit : Capture d’écran ITV News
Le smartphone est essentiel pour de nombreux migrants pour rester en contact avec leurs proches | Photo : Picture-alliance/dpa/S.Kahnert
Un tiers des demandeurs d'asile de ce centre d'accueil de Cologne ont été infecté par le coronavirus | Photo : Picture alliance/Geisler-Fotopress/Christoph Hardt
La récolte des asperges en Hesse, mars 2020 Photo : A. Arnold/picture/alliance
Des migrants au centre de détention de Safi | Photo : EPA/Lino Arrigo Azzopardi
Près du village de Skala Sikamias, ce groupe vient de traverser la mer Egée pour arriver sur l’île de Lesbos, mars 2020 | Photo: REUTERS/Alkis Konstantinidis
Des migrants afghans se préparent à quitter le camp de Doyran près de la rivière Evros, March 2020 | Photo : Mehdi Chebil
Malakasa pendant la quarantaine, le 6 octobre 2020. Crédit : DR
Dans le camp de Lesbos, des enfants sont sous antidépresseurs pour supporter leurs traumatismes. Crédit : DR