Éthiopie

© Cécile Debarge | L’arrivée des réfugiés sur le navire de la Guardia Costa au port de Palerme.
Ife sur une plage de Cornouailles, dans le sud-ouest de l'Angleterre. Crédit : DR
RFI/Léa-Lisa Westerhoff | Point de ravitaillement en eau pour les derniers arrivants dans le camp de réfugiés de Histats dans le nord-est de l’Éthiopie où vivent 15 000 Erythréens.
Avec au moins 235 000 réfugiés, les camps de Dadaab au Kenya figurent parmi les plus peuplés au monde. Crédit : UNHCR
© RFI/Cécile Debarge | Le camp de réfugiés érythréens d’Hitsats, dans le nord de l’Ethiopie où se mène le programme de couloirs humanitaires (photo d'archives).
REUTERS/Tiksa Negeri | Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et le président érythréen Issayas Afewerki, le 16 juillet 2018 à Addis-Abeba.
Michel Tewelde, AFP | La paix et la réouverture des frontières terrestres en septembre ont intensifié un exode des Érythréens vers l'Éthiopie.
53% des migants africains se déplacent à l’intérieur du continent. Crédit: picture-alliance/AA/Z. Gunes
© RFI/Cécile Debarge | Le camp de réfugiés érythréens d’Hitsats, dans le nord de l’Ethiopie où se mène le programme de couloirs humanitaires.
RFI/Sébastien Németh | Un réfugié ethiopien bénéficie du service téléphonique mis en place par la Croix Rouge, dans le camp de Moyale, au Kenya
RFI/Sébastien Németh | Lors de l'enregistrement des réfugiés par les humanitaires, dans le camp de Sololo, dans la région de Moyalé, au Kenya.
Said Khatib, AFP | Deux écolières palestiniennes dans le camp de réfugiés de Rafah, dans la bande de Gaza, le 6 février 2018.