Liban

Des militaires se tiennent près du bord de la mer après le naufrage d'un bateau de migrants au large des côtes syriennes, le 23 septembre 2022. Crédit : Reuters
© Croissant-Rouge syrien, AFP | Des sauveteurs transportent le corps d'une victime, le 23 septembre 2022, dans la ville portuaire de Tartous, dans l'ouest de la Syrie, après le naufrage d'un bateau de migrants au large des côtes syriennes.
Un navire de la marine libanaise emmène les membres de la famille de migrants disparus depuis le naufrage d'un bateau en avril 2022, au large de Tripoli. Crédit : Reuters
Berlin est devenu un carrefour pour de nombreux réfugiés arrivant en Allemagne, comme pour les déplacés d'Ukraine ces derniers mois | Photo : Michael Kuenne/PRESSCOV/Zuma/picture-alliance
Un navire des garde-côtes italiens accoste au port d'Empedocle en Sicile, après un sauvetage (archive). Crédit : ANSA
L'armée libanaise recherche des survivants d'un naufrage au large de la ville de Tripoli, au nord du Liban, le 25 avril 2022. Crédit : Archive EPA / WAEL HAMZEH
Des soldats libanais patrouillent la mer à la recherche de survivants, le 25 avril 2022, après le naufrage d'une embarcation de migrants le 24 avril. Crédit : EPA
Une famille syrienne, dans un camp de réfugiés à Sidon, dans le sud du Liban, en janvier 2022. Crédit : AP
Une ambulance à l’entrée du port de Tripoli, suite au naufrage d’un bateau au large de cette ville du nord du Liban,  le 23 avril 2022. Crédit : Reuters
À Beyrouth, les jeunes candidats au départ sont déterminés. Ce qui compte, c'est qu’une porte soit ouverte pour quitter le Moyen-Orient et rejoindre l'Europe. Crédit : RFI/Thibault Lefébure
Un camp de réfugiés syriens dans la vallée de la Bekaa, au Liban. Crédit : EPA
© Réseaux sociaux. | Le camp de Bhannine pour les réfugiés syriens, au lendemain de l'incendie criminel, réduit totalement en cendres.