Actualités

Le bus scolaire incendié le 20 mars 2019 près de Milan. Crédit : Ansa / US Vigili Del Fuoco
Le Mare Jonio a secouru 49 personne le 20 mars 2019. Credit : picture-alliance/dpa/Mediterranea/Sea Watch
 Des mineurs étrangers isolés dans le nord de Paris. Crédit DW/Claire Rush
PATRICK KOVARIK / AFP | La justice a permis à 7 migrants, incarcérés à la prison de Fresnes (photo), de déposer leur demande d'asile.
L'école primaire de Vathi, à Samos, en Grèce Crédit : left.gr/ANSA
La carcasse du bus scolaire brûlé le 20 mars par un homme en signe de protestation contre les migrants morts en Méditerranée. Crédit : Reuters
Plusieurs jeunes font la queue pour recevoir un repas chaud au jardin de la rue Pali-Kao, le jeudi 7 mars. Crédit : InfoMigrants
Le Mare Jonio dans le port de Lampedusa. Mars 2019 | Photo: Picture-alliance/dpa/E.Desiderio
REUTERS/Yannis Behrakis | Un navire des garde-côtes libyens, lors de la confrontation avec le bateau de l'ONG Proactiva Open Arms, au large de la Libye le 15 août 2017.
Le Mare Jonio qui bat pavillon italien est le seul navire humanitaire privé actuellement à patrouiller en Méditerranée. Crédit : picture-alliance/dpa/Mediterranea/Sea Watch
© REUTERS/Hani Amara | Des garde-côtes libyens débarquent le corps d'une des victimes du naufrage d'un navire transportant des migrants. (Photo d'illustration).
le Mare Jonio est actuellement au large des côtes libyennes. Crédit : Marta Buso / Ansa