L'association Le Refuge pourra accompagner les demandeurs d'asile homosexuels lors de leur entretien à l'Ofpra. Crédit : InfoMigrants
L'association Le Refuge pourra accompagner les demandeurs d'asile homosexuels lors de leur entretien à l'Ofpra. Crédit : InfoMigrants

L’association LGBT Le Refuge a déclaré dans un communiqué mercredi 5 septembre qu’elle accompagnerait désormais les demandeurs d’asile homosexuels lors de l’entretien à l’Office français de protection des réfugiés et apatrides, seule institution habilitée à délivrer le statut de réfugié.

L’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) a habilité pour trois ans Le Refuge à accompagner les demandeurs d’asile qui le souhaite lors de leur entretien personnel, annonce l’association de défense des droits des personnes LGBT dans un communiqué publié mercredi 5 septembre. L’Ofpra est la seule institution française à délivrer le statut de réfugié.

>> À lire sur InfoMigrants : Le difficile parcours administratif des demandeurs d’asile homosexuels

La présence des membres du Refuge, qui se consacre également à la lutte contre l’homophobie, lors des entretiens à l’Ofpra devrait surtout avoir un rôle rassurant pour le demandeur d’asile. "Ce sont des personnes qui n’ont pas l’habitude de parler de leur homosexualité, c’est quelque chose de très compliqué pour eux. Nous, on connait leur histoire car ils nous l’ont expliqué en amont à l’association. On peut ainsi étayer leur propos auprès de l’officier de protection si besoin. On est avec eux pour les soutenir", précise à InfoMigrants Frédéric Gal, le directeur du Refuge. 

"En 2014, notre association a été confrontée pour la première fois à la crise migratoire. De jeunes étrangers frappaient à notre porte pour trouver de l’aide… Ils disaient être en danger de mort à cause de leur orientation sexuelle", expliquait en mai à InfoMigrants Frédéric Gal, le directeur du Refuge. Les nouveaux arrivants sont généralement des Africains : Algériens, Marocains, Ivoiriens, Camerounais... Mais aussi des Albanais et des ressortissants d'Europe de l'Est.

>> À lire sur InfoMigrants : Africains et homosexuels : l'exil pour seul horizon 

Offrant un toit et un accompagnement social à de jeunes LGBT isolés, l’association créée il y a 15 ans à Montpellier (dans le sud de la France) accueille aujourd’hui un nombre croissant de migrants et demandeurs d’asile. Depuis le début de l’année, le Refuge a reçu sur sa ligne d’urgence 165 appels en provenance de jeunes migrants LGBT, dont 93 demandes d’asile.

 

Et aussi