Un enfant secouru à bord du Sea-Watch 3, le 23 décembre 2018. Crédit : Twitter/@seawatchcrew
Un enfant secouru à bord du Sea-Watch 3, le 23 décembre 2018. Crédit : Twitter/@seawatchcrew

Le navire de L'ONG Sea-Watch, qui a secouru il y a cinq jours 33 migrants au large de la Libye, se trouve désormais dans la zone de sauvetage en mer sous responsabilité de Malte, même si le gouvernement de l’île a déjà décliné la demande de débarquement.

Comme le craignaient les bénévoles du navire Sea-Watch 3, c’est en pleine mer que les 33 migrants secourus samedi ont passé Noël, espérant recevoir le feu vert d’un pays européen pour accoster. Dans un tweet, l’ONG allemande a indiqué que le navire se trouvait désormais dans la zone de sauvetage en mer sous responsabilité de Malte, bien que le gouvernement maltais ait décliné la demande de débarquement. Idem du côté de l’Italie.

Sea-Watch s’est donc tournée vers l’Allemagne qui n’a, pour l’heure, pas donné suite. Plusieurs municipalités allemandes ainsi que des églises ont fait savoir qu’elles étaient prêtes à accueillir les rescapés et appellent le gouvernement fédéral à agir.

L’ONG a diffusé plusieurs photos et une vidéo montrant la situation à bord. “Des personnes possédant 17 passeports différents célèbrent Noël ensemble, qu'ils soient chrétiens, musulmans ou athées”, peut-on lire sur l’une des photos tandis qu’un autre cliché dévoile un soignant bénévole en train de régler la température sous les tentes à bord, “parce que même sur la Méditerranée, c'est l'hiver”, rappelle l’ONG.

Les 33 migrants se trouvaient sur une embarcation de fortune dans les eaux internationales quand ils ont été secourus par le Sea-Watch 3, qui bat pavillon néerlandais. Ils sont principalement originaires du Nigeria, de Libye et de Côte d'Ivoire. Parmi eux se trouvent six enfants et quatre femmes.

>> À (re)lire sur InfoMigrants : "Chaque minute de navigation est une difficulté supplémentaire" : 311 migrants secourus en route vers l'Espagne

De son côté, l'Open Arms, navire de l'ONG espagnole Proactiva open arms, continue à faire route vers l'Espagne pour y débarquer plus de 300 migrants secourus également samedi au large de la Libye. L’Astral, un petit voilier appartenant également à l’ONG, est parvenu à rejoindre le navire lundi dans la journée, afin de lui apporter des vivres et des couvertures qui manquaient cruellement à bord. “L’Astral rentre chez lui après avoir terminé sa mission ce Noël : 600 milles parcourus en 70h”, a tweeté Oscar Camps, fondateur de Proactiva open arms, remerciant les équipes de bénévoles.

L'ONG a également posté mardi une courte vidéo montrant des femmes secourues, souriantes et coiffées de bonnets de Noël ainsi que plusieurs photos d’un Noël singulier à bord.

 

Et aussi