Capture d'écran du compte Twitter de la SNSM montrant un canot à la dérive sur la Manche.
Capture d'écran du compte Twitter de la SNSM montrant un canot à la dérive sur la Manche.

Le ministre de l’Intérieur français et son homologue britannique ont convenu dimanche d’un plan pour faire face à la hausse des tentatives de traversée de la Manche par des migrants. Ce dernier, qui devrait être mis en œuvre dans les prochaines semaines, comprend notamment une augmentation des patrouilles de surveillance.

Le ministre de l'Intérieur français, Christophe Castaner, et son homologue britannique, Sajid Javid, ont établi dimanche 30 décembre un "plan d’action renforcé" destiné à faire face à l’augmentation des tentatives de traversées de la Manche par des migrants depuis les côtes françaises.

Le plan comprend un accroissement du nombre de patrouilles de surveillance, des actions pour démanteler les gangs de trafiquants, et la sensibilisation des migrants aux dangers que représente la traversée de la Manche. C’est le Centre de coordination et d'information franco-britannique situé à Coquelles, près de Calais, qui sera en charge d’appliquer ces mesures.

>> À lire : Avec la hausse des traversées de la Manche, les vols de bateaux se multiplient dans le Pas-de-Calais

Les deux hommes ont prévu de se rencontre en janvier pour poursuivre ces actions et mettre en place d’éventuelles nouvelles mesures.

En réponse à ces annonces, l'association britannique Detention Action, qui vient en aide aux migrants, a appelé le ministre à "offrir un passage sûr pour les personnes en détresse" pour "éviter de nouvelles tragédies humaines".

"Plus de 200 migrants" sont arrivés sur les côtes du Kent, selon le député de Douvres, le conservateur Charlie Elphicke. Dans une tribune publiée par le Daily Mail, il affirme que "l'ampleur du problème est sans précédent", et réclame que certains navires de la police des frontières britanniques déployés en Méditerranée soient rapatriés dans la Manche.

Dimanche, six Iraniens ont été interpellés par les autorités sur une plage de Kingsdown, près de Douvres, après avoir réalisé la traversée de la Manche à bord d'un bateau pneumatique à moteur.

La Préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord estime qu'environ 200 personnes ont tenté la traversée depuis le début de l'année. Ils seraient une soixantaine depuis un mois.

 

Et aussi