AFP/Marcos Moreno | Des migrants sont ramenés par un navire espagnol au port de Tarifa après avoir été secourus en mer près du détroit de Gibraltar, le 23 juin 2017.
AFP/Marcos Moreno | Des migrants sont ramenés par un navire espagnol au port de Tarifa après avoir été secourus en mer près du détroit de Gibraltar, le 23 juin 2017.

Les migrants meurent toujours en Méditerranée en essayant de rejoindre l'Europe, c'est ce que révèle le dernier rapport du HCR, l'agence des Nations unies pour les réfugiés publié le 3 janvier. Et c'est l'Espagne qui est devenue la principale voie de migration vers l'Union européenne.


L’Espagne est devenue depuis cet été la première porte d’entrée en Europe pour celles et ceux qui, jusque là, passaient notamment par l’Italie. Selon le HCR, plus de 55 000 personnes sont arrivées en Espagne par la mer en 2018 contre 22 000 en 2017. Cette tendance pourrait se poursuivre puisque les garde-côtes espagnols ont déjà sauvé plus de 400 migrants au cours des deux premiers jours de l’année.

L’Espagne encore présente en Méditerranée

C’est une ONG catalane, Proactiva OpenArms, fondée en 2015 à Badalona au nord de Barcelone qui opère désormais en Méditerranée centrale pour porter secours aux migrants. Au total, ils ont sauvé près de 60 000 vies en trois ans, dont ces 300 personnes, il y a quelques jours. Près de la moitié étaient mineurs, et après avoir passé Noël en mer faute de port d’accueil, ils ont finalement tous débarqué dans le sud de l’Espagne. Leurs sauveteurs sont désormais rentrés à Barcelone, accueillis comme des héros et il est prévu qu’ils repartent dès lundi pour leur prochaine mission pour laquelle ils appellent la population à faire don de couvertures.

Une minorité d’extrême droite presque inaudible

Même si la percée de l’extrême droite en Andalousie le mois dernier a quelque peu entaché la solidarité du pays face aux immigrés, les Espagnols restent dans leur majorité favorables à l’accueil de migrants. En outre, Barcelone s’est officiellement engagée pour l’accueil des réfugiés, il n’est pas rare de voir des pancartes « Refugees welcome » ici et c’est aussi la ville où a eu lieu début 2017 la plus grande manifestation jamais organisée en Europe en faveur de ces migrants : des centaines de milliers de Barcelonais s’étaient pressés dans les rues sous le slogan « Notre maison, votre maison, nous voulons accueillir ».

Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi