L'Espagne est devenue en 2017 le premier pays d'arrivée de migrants en Europe. Crédit : Reuters
L'Espagne est devenue en 2017 le premier pays d'arrivée de migrants en Europe. Crédit : Reuters

Quarante-cinq migrants sont morts en tentant de traverser la Méditerranée pour rejoindre l’Espagne, a annoncé une activiste, jeudi, après s’être entretenue avec des survivants. Parmi les victimes figurent des femmes enceintes et une enfant.

Un nouveau naufrage survenu jeudi 14 mars en Méditerranée a fait au moins 45 morts, selon l’activiste espagnole Helena Maleno qui a reçu les témoignages de sept survivantes. Ces dernières ont indiqué qu’elles avaient compté “13 femmes à bord dont beaucoup étaient enceintes. Une fillette âgée entre 12 et 13 ans était aussi présente mais n’a pas survécu”, rapporte la militante jointe par téléphone par l’agence AP.

L’embarcation partie mercredi du Maroc tentait de rejoindre les côtes espagnoles lorsqu’elle a commencé à prendre l’eau. C’est un membre de la famille d’un des migrants à bord qui a donné l’alerte par téléphone à Helena Maleno dans la matinée, mais celle-ci n’est parvenue à entrer en contact avec l’embarcation qu’à 15h45 le même jour. Deux heures plus tard, les migrants la rappellent : “Nous sommes en train de couler. Le canot est rempli d’eau”, a-t-elle entendu sur fonds de cris et d’appels de détresse.

21 survivants secourus par la Marine marocaine

La Marine royale marocaine a annoncé de son côté avoir secouru au moins 21 personnes, toutes originaires d’Afrique sub-saharienne, au lendemain de ce même naufrage. Toutes se trouvaient dans un état critique lorsqu’elles ont été sorties de l’eau, au nord de la petite ville marocaine de Nador. Seul un corps a été retrouvé, a déclaré un représentant marocain sous couvert d’anonymat, sans confirmer le nombre total de victimes avancé par Helena Maleno.

Les secours marocains n’ont pas donné d’explication quant à leur arrivée tardive sur les lieux du naufrage. Ils ont été rejoints dans leurs recherches par les garde-côtes algériens ainsi qu’un avion de l’agence européenne Frontex. La Marine espagnole a également proposé ses services dès mercredi.

L’Espagne est devenu en 2017 le premier pays d’arrivée des migrants illégaux avec plus de 57 000 entrées, selon l’UE. Géographiquement proche, le Maroc est, logiquement, le premier point de départ. Selon l’OIM, environ 2 300 personnes sont mortes en tentant de traverser la Méditerranée l’année dernière.

 

Et aussi